rayan925jv

rayan925jv

Mon avis sur Sand Land

1

 

Sand Land est disponible depuis le 26 avril sur Consoles et PC, je vais vous donner mon avis sur le jeu.

 

Merci à BandaiNamco pour l'envoi d'une clé.

 

AVIS SANDLAND :

 

Le manga et le jeu de Bandai Namco suivent le prince démon Beelzebub, recruté par le shérif Rao pour une mission altruiste consistant à ramener de l’eau dans un désert aride. Accompagné de son ami Thief, le trio se lance dans un road trip de 20 heures pour contrecarrer un roi maléfique et se rebeller contre un gouvernement autoritaire.

 

L'intrigue de Sand Land est solide, mais ses meilleurs moments se déroulent en dehors des sentiers battus. Beelzebub, sous la supervision de son père Lucifer, montre que les véritables méchants sont souvent les humains, illustré par la rédemption de Rao, autrefois responsable d'un massacre involontaire.

 

Après une douzaine d'heures de jeu, Bandai Namco ralentit le développement des personnages. Belzébuth et ses compagnons se dirigent vers la Forêt, le deuxième biome de Sand Land, où ils sont pris dans des missions de combat répétitives et monotones. Ce biome, absent du manga original de Toriyama, semble inférieur à l'œuvre du célèbre auteur.

 

Les missions de Sand Land se dégradent dans les dernières étapes du jeu. Le biome désertique est vaste et ouvert, permettant une variété d'activités avec des tanks, motos, et voitures volantes. En revanche, le Pays de la Forêt est étroit et claustrophobe. Les zones ouvertes sont remplacées par des missions répétitives dans des couloirs où Belzébuth et ses compagnons courent d'un point A à un point B, avec peu de variations.

 

C'est lorsque Belzébuth combat à pied que les faiblesses de Sand Land deviennent évidentes. Le jeu propose les classiques du genre : attaque légère, attaque lourde, esquive, et compétences spéciales. Cependant, ces actions manquent de réactivité. L'esquive est souvent inefficace, rendant le combat répétitif et frustrant. Vous vous retrouvez à fuir, vous rapprocher pour une attaque rapide, puis répéter le processus, ce qui enlève tout dynamisme au gameplay.

 

Le personnage de Beelzebub et son gameplay sont en décalage. Dans les cinématiques, il frappe avec finesse, mais le contrôler en jeu est laborieux, comme déplacer un bâton dans la boue. Bien que censé être un combattant endurci, son gameplay manque de fluidité et de réactivité, ne correspondant pas à la narration que Sand Land construit pour lui.

 

2

 

Heureusement, le combat de Sand Land est sauvé par ses fantastiques véhicules. Belzébuth, Rao et Thief peuvent monter à bord d'un char d'assaut, d'une voiture, d'un aéroglisseur, d'un robot bipède, d'une moto et bien plus encore pour combattre leurs ennemis avec une variété d'armes comme des missiles, mitrailleuses, grenades enflammées et coups de poing. La diversité des véhicules est vraiment amusante et constitue la plus grande force de ce RPG orienté vers l'action.

 

Vous pourrez esquiver les missiles des chars dans l'aéroglisseur, riposter avec vos propres missiles, ou éliminer des ennemis avec un fusil à pompe depuis l'arrière d'une moto. Ce gameplay rapide est un parfait contrepoids au brawler lent de Sand Land. La plupart des véhicules ennemis utilisent des missiles, transformant le jeu en une expérience d'esquive et de contournement plutôt que de confrontation directe. Cela ajoute une dynamique amusante et stratégique aux combats en véhicule.

 

Cela dit, les affrontements entre véhicules sont parfois déséquilibrés. Sand Land vous encourage à opposer des motos à des voitures, ou des voitures à des chars, mais souvent, il suffit d'utiliser votre char pour vous frayer un chemin grâce à son blindage et sa puissance de feu supérieurs. Même contre des ennemis de niveau similaire à celui de Belzébuth et compagnie, le char d'assaut domine, ce qui peut exacerber le problème lors des missions annexes et rendre les combats moins équilibrés et variés.

 

Les batailles et la customisation des véhicules dans Sand Land sont des réussites incontestables. La possibilité de personnaliser les véhicules tout en accomplissant des missions secondaires facultatives constitue un moyen efficace d'approfondir l'expérience de jeu. Cependant, le reste du jeu laisse à désirer. Les combats à pied sont peu dynamiques et l'histoire se résume souvent à des affrontements sans grande profondeur, avec un développement des personnages qui peine à se concrétiser jusqu'à la fin de Sand Land.

 

3

 

 

 



14/05/2024
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres